Le Grand Bouddha de Leshan
Job en Chine
Nous nous impliquons fortement dans la réussite des projets professionnels de nos membres, débutants ou expérimentés, qui souhaitent débuter ou évoluer dans leur carrière professionnelle de manière différente en s’installant en Chine.
En savoir plus ... >>>
Services
Nous proposons une gamme de services sur mesure de haut niveau, personnalisée et adaptée à chaque projet d’entreprise :
- Organisation de voyages, de séminaires et d’évenements pour les entreprises
- Recherche de marchés potentiels à développer
- Rencontre d’éventuels collaborateurs Français ou Chinois
- Recrutement pour le compte de partenaires
- Participation ou organisation d’exposition internationale en France et en Chine
- Etablir des partenariats d’entreprises pour faciliter le développement de passerelles entre les deux pays
- Création de site Internet multilangues (Français/Chinois)
En savoir plus ... >>>
Liens
Chine
Chine
L’art de l’écriture > Les périodes
La langue chinoise est une langue très ancienne, fondatrice de la grande civilisation que nous connaissons aujourd’hui. Cepandant, avant de devenir ce quelle est aujourd’hui avec sa représentation écrite moderne, cette langue a vue son écriture évoluer au fil du temps.
En voici quelques types par rapport à la chronologie :

  • Dynastie des Xia environ 21 ès.—16ès. av. J.-C
  • Dynastie des Shang environ 16 ès. —11ès av. J.-C
    • JIAGUWEN (forme archaïque)
  • Dynastie des Zhou environ 11 ès.—771 av.J.-C
    • ZHUANSHU (forme multiple)
  • Dynastie des Qin 221—206av.J.-C.
    • LISHU (forme simplifiée)
  • Dynastie des Han de l’Ouest 206av.J.-C. —23
    • KAISHU (forme en cours de standardisation)
  • Dynastie des Han de l’Est 25—220
    • CAOSHU (forme cursive)
La Légende :

La tradition chinoise associe aux origines de l’écriture les noms des Trois Augustes, Sanhuang. Le premier des empereurs mythiques, Fuxi, dont le " règne " correspond à l’âge pastoral (Néolithique antérieur), enseigna aux hommes la chasse, la pêche et l’élevage. Il institua le mariage et inventa les Huit Trigrammes, Bagua, d’après le Diagramme du Fleuve, Hetu, que lui porta le Cheval-Dragon sorti du fleuve Jaune, ou, selon d’autres sources, en s’inspirant de l’Écrit de la rivière Luo, Luoshu, inscrit sur le dos de la Tortue... Ce ne sont pas là des caractères d’écriture, mais des symboles graphiques obtenus par la combinaison de trois lignes horizontales, pleines ou brisées en leur milieu, selon qu’elles représentent le principe masculin (yang) ou féminin (yin) régissant l’univers. Redoublés, les trigrammes génèrent les soixante-quatre hexagrammes du traité de divination qu’est le Classique des mutations, Yijing, capables de représenter la totalité des objets et des phénomènes du Ciel, de la Terre et de l’Homme.

Le successeur de Fuxi, le Divin Laboureur, Shengnong, établit l’agriculture et transmit aux hommes sa connaissance des plantes médicinales au cours du Néolithique moyen. Il passe pour avoir inventé un système de cordes nouées afin de noter les événements et tenir les comptes. L’Empereur jaune, Huangdi, considéré comme le fondateur de la Chine, aurait régné de 2697 à 2599 avant notre ère. C’est alors que, inspiré par l’observation des phénomènes de la nature, et tout spécialement par les empreintes de pas des oiseaux et des bêtes, Cang Jie aurait conçu les caractères d’écriture. Ce ne sont que légendes, tenues pour telles par les historiens chinois dès l’époque ancienne. Elles nous éclairent cependant sur le caractère "magique" que la Chine reconnaît à son écriture, sur sa relation à l’univers et à la nature dont elle prend possession en perçant leurs mystères. M.C.


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...